• Subiect: Commencées pendant l'été 1961, les recherches archéologiques de Tînganu ont permis d'étudier les vestiges du monastère construit pendant la seconde moitié du XV-ème siècle par le voïvode Radou le Beau. Le deuxième rapport concernant ces investigations 8) comprend les résultats obtenus dans les campagnes de 1963, 1964 et 1966. Les fosses ouvertes tant dans la zone intensément habitée, que sur les versants au nord et au nord-est du promontoire, ont prouvé que le monastère n'a pas été fortifie avec des murs ou des fosses de défense. Seulement les conditions naturelles, les eaux du lac qui entourait ce terrain et l'ancienne foret de Hrăneşti constituaient les moyens de protections pour la vie monacale d'ici. Les recherches ont permis de préciser, le plan de l'église voivodale ainsi que Ies traces des trois maisons de l'abbaye construites au XV-XVII siècle. Les plus anciennes parmi ces maisons ont été faites en treillis. C'est seulement après Ie grand incendie de 1658-1659 qu'on a construit à 10 m sud de I ‘église un palais en briques. La construction avait la forme rectangulaire (15- 6,5 m) avec un corridor d'entrée aménagé sur Le côté au nord. Le sous-sol était compartimente en deux pièces, l'une de 19,50 m² et l'autre de 74,75 m². A la fin du XVII-ème siècle on a ajouté à la bâtisse déjà existente une autre pièce et une nouvelle cage pour les escaliers. En même temps on a modifié le système de soutènement du plafond de la grande cave. Le palais du supérieur de l'abbaye a été abandonné au début du XVIII-ème siècle à la suite d'un puissant incendie. Les recherches ont permis de découvrir un riche matériel céramique décoratif, de vases en argile, des objets de culte, etc. L'étude de ces objets permet de connaître le degré de développement de quelques aspects de la culture matérielle au XV-XX-ème siècle. En 1966, année finale des recherches archéologiques de Tînganu, on a de couvert dans les sections XIV et XV deux fosses á provisions. En ces fosses le matériel archéologiques forme en spécial de céramique travaillée a la main et au tour est similaire à celui découvert antérieurement. Il faut mentionner deux fragments d'un petit vase piriforme et une coupe partiellement conservée. Toujours dans la fosse on a découvert aussi deux fragments de fibules de type bilatéral. En général, cet habitat taille pour la plupart de celui féodal, s'est con ·serve sur une surface restreinte de 660 m². On n'a pas trouvé le système de fortifications, mais l'inventaire de !'habitat a prouvé que les habitants s'occupaient d'agriculture, de l'élevage du bétail, de la pèche, du filage, du tissage et de la poterie. En se basant sur le matériel céramique et sur ces deux fibules, le complexe -est date les II-I siècles avant notre ère et présente des analogies avec les matériaux découverts a Popeşti Novaci.
  • Limba de redactare: română
  • Secţiunea: Cercetări Arheologice
  • Vezi publicația: Bucureşti - Materiale de Istorie şi Muzeografie
  • Editura: Publicat de: Muzeul Municipiului Bucureşti
  • Loc publicare: Bucureşti
  • Anul publicaţiei: 1968
  • Referinţă bibliografică pentru nr. revistă: VI; anul 1968
  • Paginaţia: 83-96
  • Navigare în nr. revistă:  |<  <  5 / 36   >  >|