• Subiect: Un nombre considérable de décorations étrangères (particulièrement ottomanes et russes) a été accordée pendant les 3e – 6e décennies du XIXme siècle aux différents individus de Moldavie et de Valachie. Faute d’aucune distinction «à l’européenne», les princes régnants demandaient des décorations ottomanes pour leurs sujets. Les représentants diplomatiques des plusieurs pays demandaient leurs propres décorations pour honorer les Moldaves et Valaques qui se sont distingués dans plusieurs branches de la vie publique: militaires, dignitaires et simple fonctionnaires, membres du clergé. Il était devenu une habitude de voir tel ou tel boyard s’afficher avec l’insigne de l’Ordre turc Nichan Iftikhar et la croix russe de la Ste Anne etc. L’héraldique des boyards a aussi connu un grand essor dans l’époque, occasion pour ces boyards de les faire exécuter avec les décorations qu’ils ont reçus. L’usage des armoiries avec décorations a été fréquent en Europe occidentale, mais les boyards l’ont emprunté de l’espace russe. A part les boyards, le clergé a eu aussi ses armoiries avec décorations. On a identifié plusieurs types armoriaux (conçus notamment pour l’usage sigillaire), où on a vu des décorations soit autour de l’écu, soit au-dessous, soit avec l’écu posé sur l’étoile d’un ordre, soit avec des particulières combinaisons. Nous avons essayé d’identifier plusieurs catégories armoriales, et d’illustrer chacun blason par autres sources et témoignages du temps.
  • Limba de redactare: română
  • Titlul publicaţiei: Muzeul Naţional
  • Anul publicaţiei: 2005
  • Referinţă bibliografică pentru nr. revistă: XVII; anul 2005
  • Paginaţia: 89-103
  • Navigare în nr. revistă:  |<  <  5 / 32   >  >|