• Subiect: Il n'est nullement hasardé de dire que les Roumains ont toujours eu un réel penchant pour la technique hydraulique - affirmation prouvée, par exemple, par l'édification de plusieurs canaux et barrages à l'époque d'Alexandre le Bon. L'idée des canaux de liaison, qui facilitent la navigation, a préoccupé de nombreuses personnalités; parmi elles le prince Alexandre Ipsilanti, Ion Ionescu de la Brad, C.Wolff ou bien l'ingénieur Nicolae Cucu, qui, en 1880, publia la première étude scientifique sur une possible liaison navale entre Bucarest et le Danube. Au XX eme siècle, plusieurs projets ambitieux, fondés sur une argumentation rigoureuse, se remarquent également par le prestige de leurs auteurs: Ion Ionescu. Alexandru Davidescu, et surtout Dimitrie Leonida; le projet de ce dernier fut jugé dans le rapport de la Mairie de Bucarest n° 13262, du 12 mars 1925, réalisé par Cincinat Sfintescu comme le plus satisfaisant. L'année 1929 aurait été celle de l'édification d u canal: le projet de loi avait été adopté (le 3 août 1929) et promulgué, mais la crise économique empêcha sa mise en pratique. Pourtant, l'idée, n'a pas été abandonnée et toute une série de personnalités telles Cincinat Sfintescu, Teodor Atanasiu, Martha Bibescu et Nicolae Caranfil - l'ont vivement soutenue. Le moment le plus impo r t a n t de l ' h i s t o i r e d u projet d u canal Bucarest Danube est représenté par l'étude de l'ingénieur Dimitrie Leonida qui attirait l'attention sur les avantages économiques et sociaux d'une pareille entreprise. Pendant plus de 40 ans, dans ses articles et ses travaux divers, Dimitrie Leonida n'a pas cessé de défendre, finalement, un rêve - objet de l ' un des débats les plus acharnés de ce siècle.
  • Limba de redactare: română
  • Vezi publicația: Muzeul Naţional
  • Anul publicaţiei: 1998
  • Referinţă bibliografică pentru nr. revistă: X; anul 1998
  • Paginaţia: 89-95
  • Navigare în nr. revistă:  |<  <  10 / 24   >  >|