"Desincronizare" şi cutezanţă radicală

  • Subiect: Lancé à l’époque de l’entre deux-guerres par le critique littéraire Eugen Lovinescu et efficace à son temps, l’impératif de la “synchronisation” avec les literatures modernes occidentales est devenu de plus en plus un piège et même un obstacle, associés tous les deux à une mentalité mimétique, étrangère à la vraie creation, aux valeurs d’une culture authentique. Une telle vision n’était pas partagée par des auteurs importants, tells Sadoveanu, Rebreanu, Ion Barbu, Lucian Blaga, tandis que d’autres, Camil Petrescu, Hortensia Papadat-Bengescu, par exemple, lui étaient favorables, mais sans aucune indulgence envers l’imitation des “nouveautés” et des “modes” venues de n’importe où. Maiorescu et “Junimea” n’avaient pas exigé à la generation de Caragiale, Eminescu, Creanga de s’aligner” sur des “modèles” et courants dominants à l’époque et pourtant personne ne saurait nier leur valeur digne d’une diffusion universelle.
  • Limba de redactare: română
  • Vezi publicația: Acta Musei Tutovensis
  • Editura: Demiurg
  • Loc publicare: Bârlad
  • Anul publicaţiei: 2013
  • Referinţă bibliografică pentru nr. revistă: VIII; anul 2013
  • Paginaţia: 119-125
  • Navigare în nr. revistă:  |<  <  12 / 29   >  >|