• Subiect: L'auteur se propose d'examiner un aspect peu connu de l'implication de la Roumanie dans les affaires des Balkans après la catastrophe militaire grecque en Asie Mineure; il s'agit de l'épineux "dossier" de la succession au thrône de la Grèce du fils du roi Constantin, obligé d'abdiquer (le 27 septembre 1922) comme responsable du désastre national. Le prince héritier Georges et son père avaient été accusés par les Alliés d'avoir été des ennemis de l'Entente pendant la première guerre mondiale. Le mariage de Georges avec la princesse roumaine Elisabethe (1921) a provoqué un intérêt plus spécial de la Roumanie pour la réconnaissance de la succession en automne de l'année 1922. Des informations inédites permettent à l'auteur l'analyse de la position de la Cour roumaine et du gouvernement de Bucarest dans cette question délicate.
  • Limba de redactare: română
  • Vezi publicația: Muzeul Naţional
  • Anul publicaţiei: 1999
  • Referinţă bibliografică pentru nr. revistă: XI; anul 1999
  • Paginaţia: 183-189
  • Navigare în nr. revistă:  |<  <  21 / 33   >  >|