• Subiect: Une nouvelle phase dans l'évolution de la civilisation de Tei de l'âge du bronze; la phase Fundenii Doamnei La station archéologique de Fundenii Doamnei (Bucarest, district 23 August) est située dans le voisinage immédiat du lac de Fundeni, sur un plateau-témoin de la haute terrasse qui borde la rive gauche de la rivière Colentina. Les fouilles archéologiques pratiquées au cours des années 1957 et 1958 y ont mis au jour, outre des restes de culture datant de différentes époques et périodes historiques, un niveau d'habitation datant de la fin de l'âge du bronze. On y a récolte, tant dans des habitations de surface que dans des fosses ménagères, des outils en pierre, en os et en terre cuite, quelques objets en bronze à l'état fragmentaire et une grande quantité de fragments céramiques. Parmi les outils, il convient de signaler en premier lieu des omoplates de bovidés aux extrémités entaillées, en tout semblables à celles découvertes dans les établissements de la civilisation de Noa de la R. P. Roumaine et dans les établissements du type "Zolniki" étudies dans la R. S. S. Moldave. La céramique peut être repartie en trois catégories : a) vases en pâte grossière, mélangée de tessons piles et de menus cailloux en proportion considérable; b) vases en pâte bien préparée, contenant également comme dégraissant des tessons piles et des cailloux broyés, mais dans une proportion plus réduite; c) vases en pâte fine, très bien préparée et nettoyée de toute impureté. Au point de vue de la forme, les exemplaires les plus représentatifs de la première catégorie sont des vases de grande taille ou de taille moyenne, au corps arrondi ou tronconique (fig. I-III). Les exemplaires les plus répandus de la seconde catégorie sont des fragments de vases bitronconiques, a embouchure droite ou évasée (fig. IV), ceux a panse arrondie et au col incline à l'intérieur (fig. V, VI, VII/5), des vases de taille moyenne ou petite au corps bombe et a deux anses surélevées et pourvues de crêtes ou de proéminences (fig. IX/1, 3), des fragments d'écuelles (fig. X/1-4) etc. Enfin pour la troisième catégorie, numériquement bien au-dessous des deux premières, la forme la plus répandue est la tasse a une seule anse (fig. XIII/1-11). Le décor de cette céramique consiste tantôt en applications en relief – ceintures simples alvéolaires ou a entailles (fig. 1/3, 11, 111) alternant avec des creux, circulaires ou ovales (fig. VIII/1, XII/1, XV/8, XVI/2-8), ou avec des cannelures (fig. V /2-3, VII/1) - tantôt des incisions avec poinçonnements ou poinçonnements successifs (fig. XIV, XV). Par les différents espèces de vases représentées, par la forme et par le décor de ceux-ci, la céramique de Fundenii Doamnei appartient à la civilisation de Tei, la phase dont elle se rapproche le plus étant celle de Fundeni. Mais d'autre part les matériaux découverts a Fundenii Doamnei se différencient de ceux des autres phases de la civilisation de Tei par une série de caractères propres : la catégorie des vases en pâte contenant un pourcentage de sable et décores a la brosse y fait defaut ; les ornements incrustes de pâte blanche manquent également ; par contre les omoplates de bovidés aux extrémités entaillées y font, pour la première fois dans une station de la civilisation de Tei, leur apparition. Tous ces traits propres aux matériaux de Fundenii Doamnei permettent l'identification d'une nouvelle phase de la civilisation de Tei - la phase Fundenii Doamnei. La détermination chronologique de cette phase s'appuie sur une série de facteurs : présence des omoplates de bovidés aux extrémités entaillées et autres affinités avec la civilisation de Noa, d'une part ; analogies avec la céramique de la phase V de la civilisation de Verbicioara, d'autre part. Ces rapprochements permettent d'assigner la phase Fundenii Doamnei a l'étape la plus avancée de l'âge du bronze, après la phase Fundeni, de sorte qu'elle doit être considérée comme la phase finale de la civilisation de Tei. En même temps, les découvertes de Fundenii Doamnei permettent une meilleure compréhension du processus de disparition de la civilisation des périodes moyenne et avance du bronze en Valachie. La civilisation de Tei - selon l'auteur – aurait subi lors de ses deux dernières phases un processus d'altération et de dégradation, provoque par la pénétration d'éléments occidentaux, a caractère Gîrla Mare et Verbicioara (qui se sont d'ailleurs greffes sur son contenu). Jusqu'à la fin, c'est l'irruption dans la plaine valaque d'un groupe de porteurs de la civilisation de Noa qui mettra fin à la civilisation de Tei.
  • Limba de redactare: română
  • Secţiunea: Studii şi prelucrări de materiale
  • Vezi publicația: Cercetări arheologice în Bucureşti
  • Anul publicaţiei: 1963
  • Referinţă bibliografică pentru nr. revistă: I; anul 1963
  • Paginaţia: 339-372
  • Navigare în nr. revistă:  |<  <  10 / 11   >  >|