• Subiect: Pendant l'année 1400, par suite de l'aide politique et militaire offerte pour occuper le trône de la Moldavie, Mircea l'Ancien a imposé à Alexandre le Bon une substantielle rectification de démarcation à la frontière entre les deux pays. Bien qu'elle soit acceptée par le prince de la Moldavie, cette prétention territoriale a indu un puissant état de tension dans les rapports bilatérales. A une date comprise entre 8 octobre 1408 et 1411, profitant du fait que le prince de la Valachie était pris dans des puissantes luttes avec les Turcs au sud de la Dobroudja, dans la zone de Silistra, Alexandre le Bon a procédé lui-même, unilatéralement, à une rectification de frontière avec la Valachie, passant dans son propre intérêt sous la domination la cité Kilia et son hinterland, jusqu'alors sous la possession valaque. Son acte a intensifié en plus les tensions existantes déjà dans les rapports moldo-valaques. Environ l'an 1413, situé à l’apogée de son pouvoir, Mircea a réincorporé à son pouvoir les régions des bouches du Danube, situées «vers les parties tatares», avec la cité Lykostomo mais non la Kilie, la possession de laquelle il contenait encore la revendiquer indirectement. Celle-ci avait restée encore une décennie sous la possession de la Moldavie.
  • Limba de redactare: română, franceză
  • Vezi publicația: Revista Bistriţei
  • Editura: Publicat de: Accent
  • Loc publicare: Cluj-Napoca
  • Anul publicaţiei: 2009
  • Referinţă bibliografică pentru nr. revistă: XXIII; anul 2009
  • Paginaţia: 105-110
  • Navigare în nr. revistă:  |<  <  8 / 24   >  >|