• Subiect: L'antirévisionnisme et le mouvement déclenché sous ce nom se réjouit de l'attention de l'historiographie grâce au fait qu'elle a été regardé de point de vue de l'historien militant, qui a parfaitement coïncidé avec l'objectivité de la recherche scientifique. En suite de ces caractéristiques nous détachons une première étape dans l'historiographie du problème coïncidant à la période interbelique et dont le trait principale a été le militantisme caractérisé par la répulsion de tous les arguments en faveur de la révision des traités de paix. Aussi le champ de manifestations il n'est pas seulement historiographique, mais en partant d'un problème historique on a traversé divers domaines : juridique, politologique, géographique, ethnographique, économique, culturelle-idéologique. L'historiographie d'après le 23 Aout 1944 a excellé dans une direction négligée par celle interbelique, celui de la présentation de la lutte du peuple roumaine pour l'indépendance et la souveraineté nationale du peuple roumain. Dans cette présentation le mouvement antirévisionniste a été négligée et les généralisations de nos jours concernant ce problème sont fondées par les affirmations de la politologie et non de l'historiographie. Ainsi nos efforts se dirigeront vers diverses zones du pays, partant de l'histoire locale vers les généralisations désirées. Ainsi un excellent point de départ pour un tel démarche pourrait être - disons - l'analyse du mouvement antirévisionniste du département Hunedoara, zone avec les exceptionnelles traditions de lutte démocratique.
  • Limba de redactare: română, franceză
  • Secţiunea: Studii şi articole
  • Vezi publicația: Sargetia-Acta Musei Devensis
  • Editura: Tipografia Hunedoara
  • Loc publicare: Deva
  • Anul publicaţiei: 1982-1983
  • Referinţă bibliografică pentru nr. revistă: XVI-XVII; anul 1982-1983; subtitlu: Acta Musei Devensis
  • Paginaţia: 507-513
  • Navigare în nr. revistă:  |<  <  53 / 75   >  >|