• Subiect: L'extraction des peintures à la fresque du XVIIIème siècle qui décoraient l'église orthodoxe de Cinciş a entraîné la découverte d'une peinture plus ancienne, du XVIIème siècle, l'œuvre d'un peintre inconnu, Mihail de Hunedoara, selon certaines inscriptions. Les deux peintures provenant de la lunette nord et nord-ouest du naos montrent les passages évangéliques relatifs à l'incrédulité de Thomas et la rencontre d'Emmaüs parfois accompagnées des textes explicatifs. La typologie, le drape, les séduisantes simplifications des formes anatomiques et l'emploi d'un coloris réduit à quelques tonalités mates, sont des caractéristiques innées chez les créateurs populaires roumains et, en même temps, propres de l'icône transylvanien sur verre. Aucune trace de la tradition byzantine ne reste plus. Ces considérations stylistiques et les ornementes très intéressants encadrant les images justifient l'attribution de ces peintures à Mihail de Hunedoara. Les deux peintures valorisées par l'exposition permanente de l'art médiéval roumain du Musée National d' Art de Roumanie sont des vestiges historiques et artistiques importants pour l'évolution d'art médiéval en Transylvanie.
  • Limba de redactare: română
  • Secţiunea: Istoria artei
  • Vezi publicația: Sargetia-Acta Musei Devensis
  • Editura: Publicat de: Astra
  • Loc publicare: Deva
  • Anul publicaţiei: 2004
  • Referinţă bibliografică pentru nr. revistă: XXXII; anul 2004; subtitlu: Acta Musei Devensis
  • Paginaţia: 657-659
  • Navigare în nr. revistă:  |<  <  47 / 62   >  >|