• Subiect: Zacharija Gabrušjan, connu sous le nom hongrois de Zacharias Gábrus, a vécu entre 1794-1870, dans la ville de Gherla (Armenopolis, en langue arménienne Hayakaghak) de Transylvanie. Il a été l’une des personnalités culturelles les plus marquantes de la communauté arménienne de cette localité, fondée comme ville dans la première moitié du XVIII-ème siècle, par les Arméniens venus de Moldavie. Il s’est préparé pour le sacerdoce, mais, ultérieurement, il s’est dédié à la carrière didactique, étant pendant 42 ans professeur pour plus de 2500 diplômés. La ville et la communauté en plein développement lui ont offert un champ large d’activité, en se manifestant aussi comme écrivain, historien, peintre, sculpteur, mais surtout comme homme dévoué de tout son être au progrès de la communauté arménienne de Transylvanie. Il a créé de sa propre main l’autel de l’Eglise Solomon, la première sainte demeure de la communauté (édifiée en 1727); il a fait aussi d’autres donations pour ses concitoyens arméniens. On lui doit la première bibliothèque privée de Gherla - Armenopolis, qui comprend aussi ses propres œuvres manuscrites, la plus importante étant le traité en langue arménienne Le livre de la Providence divine (Kirkh asvaćaji Nachachaluthiuni). Une œuvre remarquable est son album héraldique manuscrit Scuta heraldica totius mundi, qu’il définit comme le premier héraldique sur le territoire de la Roumanie, le pays où se trouve aujourd’hui la ville de Gherla-Armenopolis. Il a collectionné des livres arméniens ou concernant les Arméniens de tous les coins de l’Europe, donnant ainsi un exemple aux intellectuels arméniens des générations futures, comme Vartan Esztegar, Kristóf Szongott, Kristóf Lukács et beaucoup d’autres. La bibliothèque de Gabrušjan s’est dispersée pendant la période communiste dans plusieurs bibliothèques et archives, surtout dans la ville de Cluj-Napoca. L’inventaire et l’analyse de cette collection, qui maintenant peut être reconstituée d’une manière scientifique dans sa plus grande partie, constituent le sujet de la présente démarche. L’accent est mis en particulier sur l’activité de Zacharija Gabrušjan: une activité artistique comme peintre et sculpteur d’objets sacrés et aussi utilitaires.
  • Limba de redactare: română, franceză
  • Secţiunea: Studii, articole, comunicări
  • Vezi publicația: Sargetia-Acta Musei Devensis
  • Editura: Altip
  • Loc publicare: Deva
  • Anul publicaţiei: 2012
  • Referinţă bibliografică pentru nr. revistă: III; anul 2012; subtitlu: Acta Musei Devensis; seria nouă
  • Paginaţia: 329-336
  • Navigare în nr. revistă:  |<  <  23 / 47   >  >|