• Subiect: Selon les documents et les témoignages des autres sources écrites, le monastère de Pângăraţi (dép. de Neamţ) a été fondé par le prince de Moldavie Alexandru Lăpuşneanu vers 1560, sur le lieu d'une église en bois du XVe siècle. Différents bâtiments ont été construits en 1642 et en 1850-1859, l'ensemble subissant de nombreuses transformations. Des fouilles archéologiques occasionnées par les travaux de restauration, continuant celles commencées en 1992 par le regretté Ştefan Scorţanu, ont été effectuées en 1993 et 1994. Des observations, difficiles à faire en raison des nombreuses interventions modernes, permettent de considérer que l'église - remarquable par les deux niveaux superposés - représente l'édifice bâti par Alexandru Lăpuşneanu, avec des transformations subies au XVIIe et au XIXe siècle. Les fondations du corps nord de bâtiments, limité vers l'extérieur par le mur d'enceinte, sont érigées directement sur la roche, représentant les premières constructions sur cet emplacement, qui peuvent dater de la première moitié du XVIe siècle ou du milieu du XVIIe siècle. La cave de la partie ouest de ce corps a les voutes refaites probablement au XIXe siècle sur des fondations antérieures. Tout le corps a subi des transformations au XIXe et au XXe siècle. Le mur d'enceinte du côté nord, dans sa partie inférieure, est contemporain à la tour de nord-est. A l'est de cette tour et sur la côté est, le mur existant d'enceinte date du XIXe siècle. Sur la côté ouest, on a constaté l'existence des couches de terre, épaisses de plusieurs mètres, déposées simultanément à la construction dans cette zone, ou le terrain avait une pente très accentuée, des murs d'un corps de construction érigé après 1850. Sa partie supérieure a été refaite à la fin du XIXe - début du XXe siècle, et le corps démoli à la moitié du siècle actuel. D'une période antérieure datent des traces de mur découvertes à l'est du corps mentionné. Les grands corps de constructions adossés vers sud-est à la tour du clocher (qui date des premières étapes de l'ensemble), ont été bâtis après 1850; dans ce but fut aménagée la pente naturelle du terrain, nivelle à la fin des travaux. Des traces de muraille ct aussi les fondations appartenant probablement à une grande chapelle dont la construction a commencé après 1850, inachevée et démolie après 1872, ont été découvertes dans la deuxième enceinte, de sud.
  • Limba de redactare: română, franceză
  • Secţiunea: Studii şi materiale arheologice
  • Vezi publicația: Memoria Antiquitatis
  • Editura: Complexul Muzean Judeţean Neamţ
  • Loc publicare: Piatra Neamţ
  • Anul publicaţiei: 1997
  • Referinţă bibliografică pentru nr. revistă: XXI; anul 1997; subtitlu: Acta Musei Petrodavensis
  • Paginaţia: 227-251
  • Navigare în nr. revistă:  |<  <  8 / 39   >  >|