• Subiect: La première mention documentaire parlant de la cité de Cetatea Albă comme se trouvant en Moldavie relève du titre de Roman I (1392-1394): "Io Roman, prince-régnant du Pays Moldave depuis les montagnes jusqu'à la mer." Mais, un témoignage irréfutable, à côté d'autres documents de l'époque, le constitue aussi la découverte dans la région de pièces de monnaie ayant sur l'avers une tête d'aurochs, rendue de la même façon que sur les autres pièces de monnaie d'autres princes-régnants moldaves, et sur 1'envers une croix simple grecque, entourée de la légende "ACΠPKACTPU'' (fig. 1/1), envers qui est diffèrent des autres pièces moldaves où figure régulièrement un écu à faisceaux et à fleurs de lys. Pendant la période médiévale, plus d'un siècle environ, époque où cette cité a fait partie de la Moldavie, l'activité monétaire ne saurait s'y résumer à une seule série de frappe. à partir de cette prémisse et de 1'observation de certains particularités, comme celle de la façon de représenter la tête d'aurochs, présenté aussi bien sur l'avers des pièces que sur une nouvelle "série de frappe non-identifiée" (fig. 1/2), nous pouvons tirer la conclusion qu'il y aurait une autre série de frappe, caractéristique de cette cité. On peut conclure donc, qu'il a existé à Cetatea Albă, sous le règne des princes-régnants moldaves, une activité ininterrompue, la présence de la tête d'aurochs faisant indubitablement preuve du maître de cette cité.
  • Limba de redactare: română, franceză
  • Secţiunea: Numismatică
  • Vezi publicația: Memoria Antiquitatis
  • Editura: Complexul Muzean Judeţean Neamţ
  • Loc publicare: Piatra Neamţ
  • Anul publicaţiei: 1997
  • Referinţă bibliografică pentru nr. revistă: XXI; anul 1997; subtitlu: Acta Musei Petrodavensis
  • Paginaţia: 317-338
  • Navigare în nr. revistă:  |<  <  13 / 39   >  >|