• Subiect: Le traité russo-turc de 1798 a ouvert une nouvelle étape de l'évolution des rapports de forces entre les deux pouvoirs, fait visible aussi sur le terrain des Principautés Roumaines. Le hatti chérif émis par la Sublime Porte en 1802 à la demande expresse de la Russie a consacré 1'ingerence de celle-ci, en établissant un compromis en ce qui concerne le régime politique des Principautés. Considérée une "loi fondamentale" qui caractérisait le statut des Principautés dans le cadre de l'Empire ottoman, l'acte en cause inclut la confirmation officielle du régime phanariote par le "protecteur" tsariste, dans son sens restrictif, antinational, d'expression de la domination ottomane. En vertu des nouvelles acquisitions d'intervention et de contrôle, la Russie a réussi d'introduire dans les Principautés son propre protectorat, non officiel, sui generis où le règne avait formellement tous les droits de représentation.
  • Limba de redactare: română, franceză
  • Secţiunea: Istorie
  • Vezi publicația: Memoria Antiquitatis
  • Editura: Complexul Muzean Judeţean Neamţ
  • Loc publicare: Piatra Neamţ
  • Anul publicaţiei: 1997
  • Referinţă bibliografică pentru nr. revistă: XXI; anul 1997; subtitlu: Acta Musei Petrodavensis
  • Paginaţia: 381-398
  • Navigare în nr. revistă:  |<  <  17 / 39   >  >|