• Subiect: Des documents du XVIIe siècle attestent l'existence d'un faubourg des tanneurs au nord-ouest de la ville sur les rives de Pîrîul Tabacilor, faubourg habité par une mélangée de gens besoigneux. Les raisons de leur installation à cet endroit tenaient aussi bien à la nécessité de se trouver à proximité de ceux avec qui ils collaboraient-cordonniers, savetiers, bourreliers, selliers - qu'au processus de production, supposant l'existence d'une source permanente d'eau. Il est probable qu'au début les tanneurs travaillaient le cuir depuis la première phase jusqu'aux produits finis. Les divers artisans se mêlaient aux tanneurs proprement dits sous le nom générique de tabaci. Avec le temps, à mesure qu'avance la spécialisation, se détachent les selliers d'abord, ensuite les bourreliers, les cordonniers et les savetiers, isolant de plus en plus les tanneurs. L'augmentation de la valeur commerciale de Tîrgul de Sus («la Ville d'en Haut») ainsi que le voisinage cupide du clergé régulier et des grands boyards constituent les principales raisons de l'expulsion des tanneurs de ces endroits. Avant le 12 décembre 1674, ils s'installent du côté sud de la ville. Les tanneurs constituaient un groupe organisé, l'un des premiers à participer aux conflits sociaux du XVIIe siècle.
  • Limba de redactare: română
  • Secţiunea: Studii şi articole
  • Vezi publicația: Bucureşti - Materiale de Istorie şi Muzeografie
  • Editura: Museion
  • Loc publicare: Bucureşti
  • Anul publicaţiei: 1992
  • Referinţă bibliografică pentru nr. revistă: XI; anul 1992
  • Paginaţia: 26-45
  • Navigare în nr. revistă:  |<  <  4 / 41   >  >|