Model şi replică în mediul imperial bizantin

  • Subiect: Notre essai passe en revue un genre littéraire („les miroirs des princes”), depuis Synesios de Cyrene (399) jusqu'a l'empereur Manuel II (XVe siècle). Dans l'œuvre de Manuel les principes de l'éthique orthodoxe et l'image ambiguë d'un certain idéal humain remplacent la morale pragmatique, habituelle pour une telle écriture. Au fond, c'est une correspondance presque parfaite entre la politique dépourvue de réalisme du l'empereur et son texte qui ne respecte pas le canon imposé et légitimé par une histoire à peu près millénaire. Confrontée, pendant les Paléologues, à l'Islam et au Catholicisme qui cherchent soit à le conquérir, soit à le convertir, le Byzance se défend par le retour à un monachisme de nuance idolâtre. Ces changements politiques et culturelles entraînent certainement une autre façon de penser, une autre idéologie, différentes, bien sûr, de celles de temps d'Agapet, par exemple, qui écrit son „miroir” à l'époque fleurissante de Justinien.
  • Limba de redactare: română, franceză
  • Secţiunea: Organic şi organizat
  • Vezi publicația: Sud-Estul şi Contextul European
  • Editura: Institutul de Studii Sud-Est Europene
  • Loc publicare: Bucureşti
  • Anul publicaţiei: 1997
  • Referinţă bibliografică pentru nr. revistă: VII; anul 1997; subtitlu: Buletin al Institutului de Studii Sud-Est Europene. Cultură şi solidarităţi în „Europa Ortodoxă”
  • Paginaţia: 91-98
  • Navigare în nr. revistă:  |<  <  4 / 7   >  >|