• TITLU în română: Statutul social al nobililor români ortodocşi în Transilvania perioadei medievale târzii pe baza portretelor de donatori şi inscripţiilor bisericeşti
  • Subiect: A travers le Moyen Âge, le Voïvodat de la Transylvanie et les comtés voisins du Royaume Hongrois représentaient une région de frontière, où quelques groupes ethniques (Hongrois, Valaques/Roumains, Saxons et Szekelys) ont coexiste. Deux cultures (latine et slavo-byzantine) et confessions (catholique et orthodoxe) s'y sont rencontrées. Intégrés formellement dans la structure administrative du voïvodat et du royaume, les territoires habités par une population valaque/roumaine compacte bénéficiaient en effet d'une autonomie administrative, juridique, religieuse et culturelle en leur conférant de l'individualité. Les églises que la noblesse roumaine orthodoxe avait fondées pendant les XIVe et XVe siècles sur ses propriétés des terrae de Haţeg et Zarand (sud-ouest de la Transylvanie) et qu'elle avait bâties, décorées et dotées selon ses modestes moyens, sont les indicateurs pas seulement de la culture particulière slavo-byzantine et des possibilités financières précaires de leurs fondateurs, mais aussi des leurs réalités sociales et aspirations. En examinant les portraits des donateurs et les inscriptions de ces églises, l'auteur analyse les aspects économiques et sociaux derrière la fondation des églises. Premièrement, il cherche à comprendre les raisons des patrons (soit membres d'une seule ou de quelques familles, soit simplement membres d'une certaine communauté) de rejoindre leurs efforts pour accomplir la tâche difficile de la fondation religieuse qui s'étendait parfois sur quelques générations. Deuxièmement, le patronage religieux illustrait souvent les relations sociales complexes des acteurs, tout aussi comme la position de la noblesse roumaine orthodoxe dans la hiérarchie sociale et politique d'un royaume catholique, en révélant simultanément le statut social real et désire de cette noblesse.
  • Limba de redactare: engleză, franceză
  • Vezi publicația: Etudes Byzantines et Post-Byzantines
  • Editura: Editura Academiei Române
  • Loc publicare: Bucureşti
  • Anul publicaţiei: 2016
  • Referinţă bibliografică pentru nr. revistă: VII; anul 2016
  • Paginaţia: 205-264
  • Navigare în nr. revistă:  |<  <  10 / 14   >  >|