Mărturii de artă plastică din judeţul Vaslui: portretul votiv (secolele XVIII-XX)

  • Subiect: Témoignages d'arts plastique dans le département de Vaslui le portrait votif aux XVIII-XX siècles L'objet de cet article est le portrait du fondateur du XVIIIe siècle jusqu'au XXe siècle dans le département de Vaslui (réalisé dans des différentes techniques: huile sur bois, toile, mur, photographie), étroitement lié au concept de "ius patronatus" et "ius imaginis" d'origine byzantine et de l'idéal de la "philanthropia". Les quinze portraits: princière (du Prince Mihai Racovitza), mais bien de portraits de moyens boyards (Ştefan Caracaş), des privilèges de nouveaux groupes sociaux (les "homines novi'') qui avaient aussi le droit et à la fois les moyens de fonder des eglises (Ştefan Angheluţă, Dimitrie Castroian, Anastasia Negroponte, Scarlat Creţu, Constantin Corbu, Dimitrie Galian, Constantin Păncescu et Ştefan Negruzzi), issus du petits peuple des villes, comme les marchands ( Zaharia Satir et Hagi Chiriac), des villages (le prêtre Sava Bălţatu) ou des intellectuels ( dr. Nicolae Lupu et sa famille) relevant que les repères esthétiques et sociales restent justement les images et les hiérarchies médiévales. Véritables documents, ces témoignages illustrent la vie sociale, juridique, économique, artistique et en même temps la vie spirituelle de cet époque - la. Dans le champs de la visibilité, cette categorie qui appartient à l'imaginaire, détermine ce qu'on pourrait considérer les nouveautés attachées à la tradition, opérant d'une manière constante, tenace et profonde jusqu'au XXe siècle sur la modalité roumaine de voir et concevoir les gens et les choses de ce monde.
  • Limba de redactare: română
  • Secţiunea: Istoria artei
  • Vezi publicația: Acta Moldaviae Meridionalis
  • Editura: Muzeul Judeţean Vaslui
  • Loc publicare: Vaslui
  • Anul publicaţiei: 2003
  • Referinţă bibliografică pentru nr. revistă: XXII-XXIV-II; anul 2003
  • Paginaţia: 599-714
  • Navigare în nr. revistă:  |<  <  14 / 42   >  >|